Ian Manook

Patrick Manoukian est né en 1949 à Meudon. Dés l’âge de 16 ans, il parcourt les États-Unis et le Canada, pendant 2 ans, sur 40 000 km en autostop. Après des études en droit européen et en sciences politiques à la Sorbonne, et de journalisme à l’Institut français de presse, il entreprend un grand voyage qui le mènera durant quatorze mois de l’Islande au Belize, puis jusqu’au cœur du Mato Grosso brésilien où il séjournera treize mois de plus. À son retour, il devient journaliste indépendant et éditeur.
Patrick Manoukian a écrit en 1978 pour les éditions Beauval deux récits de voyage: « D’Islande en Belize » et « Pantanal ». Il a également signé les scenarii de trois bandes dessinées humoristiques aux éditions Semic et Hugo & Cie, éditeur chez lequel il a de plus commis un tome de la saga des « Bertignac » pour la jeunesse.

Sous le pseudonyme de Ian Manook, il a publié en 2013 le roman policier « Yeruldelgger » chez Albin Michel: les aventures du commissaire mongol éponyme ont valu pas moins de seize prix à son inventeur. Ces aventures se poursuivent dans « Les Temps sauvages », paru en 2015 et récompensé par un nouveau prix. Puis « La mort nomade » paru en 2016. Sur un fond géopolitique, les enquêtes de ce commissaire à fleur de peau décrivent, au delà des traditions encore ancrées dans la vie des Mongols, la pollution de l’eau et l’exploitation minière. Nous découvrons ainsi, guidés par la sensualité amoureuse de Yeruldelgger, l’autre visage de la steppe mongole, éventrée et polluée par des sociétés minières étrangères,
« Mato Grosso », son dernier livre, est un roman tout en sensation, dans la moiteur et la violence du Brésil, où présent et passé s’entrechoquent. Car comme le dit Ian Manook, « Il y a des tremblements de vie comme il y a des tremblements de terre. »
Magnifique.