Sergueï Dounovetz

Photo © Dominique Forma

Né le 19 mars 1959 à Paris, Sergueï Dounovetz est un écrivain et scénariste français, auteur de romans policiers et de littérature d’enfance et de jeunesse. À l’âge de 15 ans, il vend à la criée ses poèmes ronéotypés sur les marchés. En 1976, il forme le groupe de rock « Les maîtres-nageurs  » avec lequel il commet un 45 tours. Son premier roman noir, « Moviola », est édité en 1994 au Dilettante. Suivent une trentaine de romans de genre et une centaine de nouvelles. Il anime depuis plus de vingt ans des rencontres et des ateliers d’écriture, auprès des scolaires ainsi qu’avec des publics en difficulté, et dans les prisons. Il vit à Montpellier depuis 1990. Son roman « Le Marabout de Barbès » est récompensé en 2006 par le prix Polar jeunesse de Montigny-lès-Cormeilles. Il s’agit de la première enquête du jeune Niki Rakowski qui s’est choisi comme surnom « Niki Java » en référence au héros des romans policiers que lit son père.

Sergueï Dounovetz aborde dans ses romans des sujets de société comme la formation des sectes, les groupes fascistes ou communautaires (les skinheads, gothiques), la Retirada, l’économie souterraine et la drogue…

Le 18 janvier 2018, paraît « Les loups de Belleville », dans le cadre des Nouvelles enquêtes de Nestor Burma . Ce roman est le premier d’une nouvelle collection de la maison d’éditions French Pulp. « Avec « Les Loups de Belleville », Dounovetz redonne vie à Burma et son détective de choc. »

Le 15 mars 2018, parait « Les gens sérieux ne se marient pas à Vegas « , où un rocker doit renoncer à la célébrité et se retrouve vingt cinq ans plus tard au Texas, à affronter démons et regrets, dans un univers où les rebondissements nous emportent à un rythme effréné. Décidément, Sergueï Dounovetz n’a pas fini de nous embarquer dans ses histoires rock’n’roll, pour notre plus grand plaisir.

Il anime, de novembre 2017 à mai 2018, un atelier d’écriture avec deux classes de seconde, au lycée Jean Vigo de Millau.