Danielle Thiéry

Danielle Thiéry est née en 1947 en Bourgogne, dans une ambiance rurale. Après le bac, elle suit une formation d’éducatrice spécialisée et au bout du compte : « l’ouverture aux femmes du concours d’officier de police la fait bifurquer vers un nouveau défi : affirmer la place des femmes dans toutes les sphères de la société, surtout celles que l’on disait réservée aux hommes ». Après avoir occupé différents postes : brigade des mineurs, stupéfiants, proxénétisme, brigade territoriale, police aux frontières, police des chemins de fer, elle passe le concours de commissaire de police. Elle est une des premières femmes en France à accéder à ce grade en 1976. Tout d’abord, c’est la police des transports (police des chemins de fer, les gares et les trains, police de l’air, des frontières) dont les principales missions sont liées à la lutte anti-terroriste; Puis elle est nommée, en 1991, première femme commissaire divisionnaire de l’histoire de la police française. Elle travaille ensuite comme directrice de la sûreté pour de grandes entreprises (Air France, France Télécom, La Poste).
Dans les années 1990, elle débute dans l’écriture. Elle publie de nombreux romans policiers, environ une vingtaine, ainsi que des scénarios pour la télévision tel « Quai n°1 ».
« Quai N°1 » est l’histoire de sa vie et aussi celle de Marie Gare, son aïeule, abandonnée dans… une gare ! « Mauvaise graine », son premier polar est paru en 1995. Depuis 2008, elle ne se consacre plus qu’à l’écriture. Plusieurs de ses romans ont été traduits à l’étranger et ont reçu des prix dont le prestigieux Prix du quai des Orfèvres en novembre 2012 pour « Des clous dans le cœur ». Elle a également écrit des livres pour la jeunesse aux éditions Syros. Au mois de mars 2018, paraît son dernier roman policier : « Féroce ». Une auteure passionnante, à découvrir absolument.